• SDEC Energie
  • SDEC Energie - Géosdec
  • SDEC Energie - Mobisdec

Michael Faraday et le courant électrique

Michael Faraday (1791-1867), physicien et chimiste britannique.

Apprenti relieur, il s’engage dans une carrière scientifique en chimie et en électricité.

Il découvre que le fait de faire bouger un aimant près d’une bobine de cuivre produit un courant électrique dans la bobine (principe du moteur électrique).

On lui doit également la cage de faraday et la découverte de l’induction magnétique (principe de la dynamo).

Courant électrique

L’électricité se caractérise par un déplacement d’électrons dans un matériau conducteur. Le courant peut être continu ou alternatif.

99 % de l'électricité française est produite sur le principe élémentaire de la dynamo ! :
la force d'une chute d'eau, la force du vent, la force de la vapeur d’eau* met en mouvement une turbine qui entraîne un alternateur composé d’un aimant (le rotor) dans une bobine de fil de cuivre (le stator).

*Vapeur d’eau obtenue grâce à la chaleur dégagée lors d’une réaction nucléaire, ou lors d’une combustion de gaz, charbon ou fuel, mais aussi avec de la géothermie ou des rayons du soleil…

Que se passe-t-il dans l’alternateur ?

L’énergie mécanique est convertie en énergie électrique.

Le champ magnétique de l'aimant agit sur les électrons libres du fil de cuivre. Tantôt attirés, tantôt repoussés par l'aimant qui tourne, ils créent un courant électrique « alternatif ». 

En France le courant alternatif est cadencé à 50Hz : 100 fois par seconde les électrons changent de sens. Dans un courant continu, le flux d'électrons est toujours orienté dans le même sens.

Le dernier 1 % de l'électricité française est générée par des panneaux photovoltaïques. C'est la seule alternative existante à la production d’électricité à partir du principe de la dynamo

Les panneaux photovoltaïques, ça marche en Normandie ?        

Si les nuages diminuent légèrement le rendement, la production existe quand même. C'est en effet la lumière (rayonnement ultraviolet) et non la chaleur (rayonnement infra-rouge) qui est convertie en électricité ! 

Exposé aux photons (« grains » de lumière), le silicium libère des électrons qui sautent d'un atome à l'autre. En reliant les faces – et +, ces électrons peuvent circuler : on crée un courant électrique.

Michael Faraday et le courant électrique
  • Michael Faraday et le courant électrique
  • Michael Faraday et le courant électrique
  • Michael Faraday et le courant électrique

Text Resize

-A +A